:: Campus de Ehwa :: Ancien Palais Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Starry night ❇

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Professeur de potions
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ryu Joo Han
Professeur de potions
5/4/2018, 10:26 pm


It's been a long day








+++ Comment pouvait-il encore résister ? Il s’imaginait si souvent craquer et l’attraper pour l’embrasser qu’il en venait à confondre réalité et fantasme. Ses envies et ses rêves devenaient si fantasques qu’il était compliqué pour le plus vieux de s’adapter. Il n’arrivait plus à détourner son regard de lui en cours et chaque fois qu’il en avait l’occasion il venait le trouver. Il se maudissait d’être aussi dépendant de lui  …  Il n’était même plus certain que le gosse ressente la même chose que lui alors que ce soir il s’affichait avec une petite amie sans vergogne … Mais sa présence dans cette alcôve prouvait le contraire pas vrai … ? En proie aux doutes Joo  Han fini par se laisser totalement aller, autant pour son esprit embrumé par le joint que par la présence rassurante du plus jeune. Ses lèvres qu’ils frôlent dans un interdit évident lui arrachent un battement de cœur un peu plus fou. Il ne devrait pas céder, pas lui, pas alors qu’il représentait la sagesse et l’autorité, et pourtant il lui serait tellement facile de se pencher vers lui et de s’emparer de cette bouche qui le rend dingue … Mais il n’en fait rien et quand Jae Sun s’écarte de lui doucement il le laisse faire, il observe se joint se consumer entre ses lèvres et se surprend à vouloir prendre sa place. Il était persuadé que les mains de Jae Sun sur son corps lui feraient le même effet. Leur corps s’embraseraient à s’enfiévrer … Il grogne pour se forcer à penser à autre chose et donne l’impression d’être gêné par la question du plus jeune. Pourtant il n’a  jamais rien caché à Jae Sun. Tout du moins rien que le plus jeune pouvait demander. « Plusieurs fois … » il glisse ses doigts aux siens pour les entremêler et joue avec comme si ça le rassurait de focaliser son esprit sur quelque chose. Sur lui. « Disons que j’avais dû mal à croire que je pouvais vaincre la peur la plus intense que j’avais … » Et il avait parfois encore ce sentiment que décrivait Jae Sun, comme si le sol l’engloutissait et qu’il n’avait aucune prise à laquelle se raccrocher. « Mais j’ai fini par … surmonter ça. » souffle-t-il avant de tourner son visage vers Jae Sun, entendant ses paroles avec le cœur, semblant lui signifier oui je sais … toi aussi tu es important pour moi … Il ne paraissait pas surpris parce que la vérité c’est que c’était une évidence pour lui aussi. Jae Sun était la première personne à qui il pensait chaque fois qu’il se sentait perdre pied et qui l’aidait à tenir bon … Dans un silence doux Joo Han se penche vers lui et dépose un baiser sur sa joue, un chaste et pourtant si électrisant baiser. « Je ne doute pas de toi … » ni de sa réussite, ni de son talent … il soupire et lève son regard vers la lune bleu. Son visage tourné vers le ciel, il reste pensif, il est si posé à cet instant que même ses inquiétudes ne parviennent pas à gâcher sa soirée. Le joint aidant, il préfère profiter. Ses doigts toujours noués à ceux de Jae Sun trace de léger cercle sur sa peau douce. Il laisse échapper un soupire d’aise en fermant les yeux, adossé au mur en frissonnant. Ouais il était bien là … 

illo


HOLD MY BREATH

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Chollima
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ho Jae Sun
Chollima
6/4/2018, 2:05 am


It's been a long day








+++ Tu pouvais sentir son cœur tambouriner dans sa poitrine, ou ce n'était qu'une fausse impression due à la drogue ? Tu aimais le regarder. Certes, il était beau mais ce n'était pas que pour ça. Quand tu le regardais tu le faisais avec les yeux de l'amour. Ta question n'étais pas indésirable mais tu l'avais cru. Le grognement de Joo résonne comme un écho dans tes oreilles. Sa voix si grave faisait vibrer toutes les cellules de ton corps. Tu l'avais surpris quelques fois à chanter. Tu regrettais que ces moments ne se fassent pas plus nombreux, il chantait avec une telle profondeur. Ses doigts dans les tiens, c'était comme si vous ne faisiez qu'un. Tu l'écoutes avec le plus d'attention que tu pouvais lui offrir. Tu ne doutais pas qu'il avait surmonté sa plus grande peur. Il pouvait tout combattre. Déjà quand vous étiez gamins il était toujours le premier à sauter dans l'eau, à grimper aux arbres, à courir après les Lapins. Tu fais un sourire en coin < Ça m'étonne pas, tu réussis tout > Tu reçus un petit baiser sur ta joue dodue. Tu rougis légèrement. Tu étais fier de le rendre fier. Il savait ce dont tu étais capable et tu savais l'étendu de ce que vous pouviez accomplir ensemble. Les vies que vous pouviez influencer, aider, les mentalités que vous pouviez faire évoluer. < Tu crois que nos épouvantards changent d'apparence ? Ou bien, malgré le fait qu'on croit avoir vaincu nos peurs. Elles sont toujours là au fond de nous et à jamais ? >

La lueur de la lune éclairait le visage de Joo. Tu réalisais que tu ne voudrais jamais le quitter, quoiqu'il arrive. Quoiqu'ils en disent. Il était ton âme sœur. Sa mâchoire tranchante, son nez parfait, ses yeux en amande, son teint caramel, même ses piercings formant un triangle, tout irradiant. Il émanait de la perfection, il en était la définition même. Tu baisses les yeux sur son torse. Ses épaules larges. Son ventre plat. Sa main caressant la tienne. Un son. " Qu'est ce que ?" Ton téléphone, un message. Tu étais agacé d'être dérangé maintenant. Tu défais tes doigts de ceux de Joo. Tu jettes un coup d'œil rapide à l'écran de ton téléphone. Ta meuf, elle te souhaite sûrement bonne nuit. Tu replaces ton téléphone dans ta poche. Tu n'en as que faire. Ce n'est pas une urgence, ce n'est que ta copine, rien d'assez important qui te ferais quitter les côtés de ton Ryu. Tu attrapes le joint que tu avais préparé et le briquet et tu l'allumes. Ryu ne te regarde pas alors tu poses délicatement ta main libre sur sa joue, ton majeur touchant son oreille. Tu te lèves sur tes genoux et te penches sur Ryu. Tu vas faire une soufflette mais sans pont entre vos bouches. Tu cales le joint presque fini, qu'avait Joo, entre tes dents et tu colles ta bouche contre la sienne.Tes déjà bien assez défoncé pour te laisser un peu aller.
illo
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de potions
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ryu Joo Han
Professeur de potions
7/4/2018, 6:33 pm


It's been a long day








+++ Sa question faisant écho à ses pensées lui arracha un léger soupire. Il serait tenté de lui dire qu’il ne savait pas mais il avait envie de le rassurer. Il pinça ses lèvres et souffla avec une sincérité déconcertante « Je dois avouer que je ne sais pas. Mais ce dont je suis certain c’est que je préfère être enseveli vivant plutôt que de te perdre … » il marque une pause pour ancrer son regard au sien et ajoute « si mon epouvantard prend ton apparence on aura la réponse … » Et la simple idée qu’un Jae Sun mort puisse apparaître devant ses yeux lui serrait le cœur à lui en coller la nausée. Il s’apprêtait à venir lui caresser la joue – comme pour se rassurer et le sentir vivant sous ses doigts – mais la sonnerie de son téléphone le sortie de sa torpeur. Il serra les dents et retient un grognement mécontent. Il détourne les yeux et laisse les doigts de Jae lui échapper. Il déglutit et fixe à nouveau la lune bleu admirant ses voluptés de fumée avec un intérêt forcé. Il fait mine que cette interruption ne le touche pas mais ça l agace. Il ne dit rien. Se contente d’afficher un air tranquille bien vite remplacé par une expression de surprise quand le plus jeune vient s’asseoir plus près.

Il tourne son visage lui a l instant où JaeSun s'arrange pour venir lui faire une soufflette. Si le geste en lui-même n avait rien de nouveau leur proximité toute fois était bien une première. Sans même le réaliser vraiment il l’attire à lui et presse ses mains sur ses hanches dans un soupire qu’il n'a pas su contrôler. Il soulève légèrement me plus jeune pour venir le glisser contre lui et l'assoit sur son bassin en aspirant la fumée. Sentir ainsi ses lèvres lui explosent le cœur et lui des envies beaucoup moins sage qu'il ne le devrait … il frissonne et le repousse doucement suffisamment pour croiser son regard et jauger de son état d’esprit … de ses envies. Il frissonne et se redresse assez pour venir caresser ses lèvres de son pouce … pouce qu’il glisse sur son menton pour l obliger à ouvrir la bouche. Il attrape le joint sans lâcher son regard. Il le laisse se consumer entre ses doigts avant de le déposer au sol dans un geste lent et assuré. Il déglutit et tire sur sa lèvre de son pouce avant de venir l’attraper entre ses dents. Était-ce un baiser ça… ? Non. Pas de ce qu’il crevant d'envie de lui donner. Sachant que son sortilège de dissimulation était en place il cède. Il cède et vient attraper ses lèvres pour l’embrasser dans un gémissement bruyant. Il plaque ses lèvres aux siennes bougeant délicatement venant les taquiner de sa langue. Une pression douce et délicate. Un baiser remplie d’envie et d’interdit ... bon  sang qu’il en avait envie depuis une éternité.


illo
[/quote]


HOLD MY BREATH

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Chollima
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ho Jae Sun
Chollima
7/4/2018, 11:45 pm


It's been a long day








+++ De là où t’es, tu sens son parfum. Pas un parfum synthétique, celui de son corps, de ses cheveux, de ses vêtements. Tu avais toujours été très sensible aux odeurs. Tu avais associé celle de Joo à un sentiment de bien-être. Tu t’arrêtes de respirer. Tu ne veux pas montrer à Ryu à quel point tu es affecté par ce qu’il a dit. Et si les épouvantards changeaient en fonction des humeurs ? Dans cette salle de classe tu avais eu peur que ton secret soit dévoilé. Dans cette alcôve, tu avais peur d’être séparé de lui. Lui… Il avait aussi peur d’être séparé de toi. Pourquoi toi ? Tu n’étais que son meilleur ami après tout. N’avait-il pas développé des sentiments pour l’une des ces filles qu’il avait mit dans son lit ? Pas même une fois ? Il t’avait toujours donné l’impression d’être détaché comme s’il ne pouvait aimer personne… Que toi ? Tu avais peur à cet instant. Peur d’avoir des sentiments qui ne seraient jamais réciproques. Parlant du coffre refermant l’épouvantard, tu souffles comme si tu voulais que personne d’autre que lui ne t’entende < Et si on allait ouvrir le coffre…? >.  Tu ne savais plus ce que tu disais. Vous étiez tous les deux défoncés et si l’ont vous surprenait vous seriez dans la merde. Mais à cet instant tu t’en fiches, pas vrai ? T’aurais envie de le voir. Pas celui de Ryu, tu voudrais pas le voir souffrir… Jamais ! Mais le tiens. Est –ce que, comme Ryu l’avait dit, tu verrais aussi son corps sans vie ? Est ce qu’il serait dans un endroit où tu ne pourrais plus l’atteindre, comme s’il appartenait à un autre monde, qu’il était de l’autre côté du miroir ? Est-ce qu’il ne se souviendrait plus de toi, comme si tu n’avais jamais existé à ses yeux ? Ou bien ta plus grande peur deviendrait la sienne, le voir subir sa propre peur sans pouvoir réagir ? Tu secoues la tête chassant ces pensées poignardant ton cœur.

Ce touché n’est pas anodin. Tu ne sais pas ce qui t’as prit. Il n’y a pas 5 minutes tu t’interdisais de voir la vérité en face mais maintenant que tu ne peux plus te la cacher, c’est comme si tu te laissais enfin aller. Il ne te rejette pas, ça ne lui déplait peut être pas. Il pose ses mains sur tes hanches et tu ne peux retenir un gémissement qui fait vibrer vos lèvres. Son geste te fait comprendre qu’il veut que tu t’assoies sur lui, tu soulèves alors une jambe et la passe par-dessus lui. Ton ventre est collé au sien. Tu reconnais la sensation que ça te procure, c’est la même que celle que tu avais ressentie en arrivant ici, dans l’alcôve. Il te recule et tu te perds dans le bleu de ses yeux. Tu baisses ton regard sur ses lèvres pendant que son pouce attise ton excitation. Elles s’approchent et agrippent la tienne. Ton estomac se noue. Tu en veux plus. Comme s’il avait lu en toi, il se décide et t’embrasse. Sa langue joue sur tes lèvres. Tu attrapes son visage avec tes deux mains laissant le joint se consumant par terre. Ta respiration est forte et saccadée. Ta langue vient caresser la sienne et trouve son chemin dans sa bouche. Tu aimes le teaser donc tu t’éloignes ne déposant que des petits baisers sur sa bouche, lui mordant parfois la lèvre. Tu n’avais jamais ressenti ça. C’était la première fois que tu te sentais vivant.






illo



Love is like a blowjob,
if you have to force yourself it won't come
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de potions
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ryu Joo Han
Professeur de potions
9/4/2018, 10:33 pm


It's been a long day








+++ Il s’agrippe  aux hanches du garçon, grogne contre sa bouche de ce jeu qu’il initie entre eux. Il n’a pas envie d’être frustré, plus qu’il ne l’est déjà, pourtant il se laisse docilement faire, grisé par toutes ces nouvelles sensations qui lui retournent le cœur. Il en perd toutes bonnes notions et cède finalement à tant d’envie depuis trop longtemps contenue. Ses lèvres qui cherchent celles de Jae Sun, ce  goût qu’il est désormais certain de ne plus pouvoir oublier. Il inspire autant pour respirer que pour sentir son parfum. Il s’enivre les sens, usant et réusant de cette euphorie pour l’associer au jeune homme. il était certain que ce n’était pas juste un peu de drogue qui lui faisait autant cet effet. Il avait l’impression de flotter dans les airs, de quitter l’espace d’un instant tout apesanteur. Il désirait le plus jeune si fort qu’il en venait à crisper ses mains sur ses hanches pour le rapprocher de lui avec plus de fièvre. Les baisers taquins et fuyants lui arrachent un rire rauque alors qu’il lève les yeux vers son ami. Amant. Il repose sa tête légère contre le mur et esquisse un sourire qu’il mordille de sa canine. Ses yeux bleus intenses sont cachés sous quelques mèches de ses cheveux qu’il laisse volontairement tomber sur ses yeux. Ses doigts délicats remontent sur le torse du plus jeune et finissent par s’enrouler sur le col de son pull qu’il tire vers lui. Dans un rire rendu rauque par l’émotion et le désir il vient plaquer ses lèvres aux siennes, jouant de sa langue sans plus aucune pudeur, étouffant des gémissements contre sa bouche avec une certaine indécence étourdissante. Sa main libre vient se presser contre le galbe de ses fesses qu’il rapproche de son bassin. A l’âge avancé de son jeune ami il était persuadé qu’il avait quitté le monde de l’enfance innocente depuis bien longtemps mais il y avait une certaine exaltation à le savoir vierge de tout homme. Oh évidemment les idées folles de Joo Han ne sont poussés que par l’envie pressante qu’il ressent pour le jeune homme, mais  il lui est clairement impossible de se voir toutefois céder à ces envies là … Pas ce soir, pas comme ça … Parce qu’il savait que c’était beaucoup trop important pour le bâcler. Joo Han n’avait pas envie de faire de Jae Sun l’amant d’une nuit … en dehors de ses baisers enflammés il avait besoin de temps, de temps pour comprendre ce que représentait le garçon et jusqu’où ils seraient capable d’aller. Il rompt le baiser à bout de souffle et vient caresser la joue du plus jeune en essuyant ses lèvres luisantes de son pouce. « Tu m’avais caché ce talent … » le taquine-t-il de sa voix rauque en venant coller son front au sien. Il laisse échapper un petit rire en fermant les yeux. Il se sentait si bien à cet instant … son souffle court se cala sur celui de Jae Sun comme si finalement le corps, le cœur, leur émotions, battaient à l’unisson … Il frissonne de plaisir et l’attire contre lui avec une tendresse dont il n’avait jamais fait preuve avec qui que ce soit … Avec une tendresse, il faut l’avouer, qu’il ne se connaissait pas … sa main libre glissa dans la nuque du plus jeune pour lui caresser avec douceur. Il laisse échapper un soupire d’aise, paisible et d’un bien être évident. Bon sang oui qu’il était bien … 

illo


HOLD MY BREATH

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Chollima
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ho Jae Sun
Chollima
10/4/2018, 3:25 pm


It's been a long day








+++ Comment pouvais tu supporter d'être aussi loin de lui ? Tu voulais le posséder. Tu voulais qu'il te possède. L'idée que tu sois à lui et qu'il soit à toi, rien qu'à toi, te rendait fou. Tu n'avais plus les idées claires, c'était indescriptible. Mais n'était est-ce pas ça... L'amour ? Des papillons dans le ventre. Tu les ressentais pour la première fois. Tu n'avais jamais vraiment compris l'expression parce que tu n'avais jamais fait les bonnes choses avec les bonnes personnes. Tu avais déjà perdu ta virginité mais tu n'avais jamais connu le plaisir ultime, l'extase la plus totale. Tu avais toujours prit du plaisir quand tu le faisais avec ta copine mais tu sentais que quelque chose manquait. Comme si tu n'aboutissais jamais. Tu devais te demander quel serait le prochain mouvement pour la satisfaire. A cet instant, tu n'avais besoin de penser à rien. Tu ressentais. Tu sentais la douceur de ses lèvres, son odeur suave, la chaleur de sa peau, son souffle court, ses longues mains. Tu as envie de le toucher avec chaque parcelles de ton corps, pourtant tu n'oses pas. Il n'y a pas que des papillons dans ton ventre, tu te sens raidir submergé par tant d'excitation. Tu voudrais te coller davantage à lui, le sentir encore plus proche, mais tu as honte, honte d'être dans un tel état. Finalement ses mains t'attirent vers lui et tu te laisses faire sans broncher te dévoilant, un peu gêné. Tu mords ta lèvre en entendant son rire rauque. Sa voix grave et masculine te mettait dans tous tes états. Il repose sa tête sur le mur et mord sa lèvre, lèvre dont tu ne t'es pas encore laissé de mordre ni d'embrasser. Tu aimais quand ses cheveux tombaient sur ses yeux, ça le rendait si séduisant et mystérieux. Quand il remonte sa main le long de ton torse et qu'il te rapproche, tu ondules légèrement assit sur lui sans même t'en rendre compte. Tu halètes sous son baiser et sentant sa main se plaquer sur tes fesses. Lorsqu'il arrête de t'embrasser, tu t'arrêtes net. Toi qui te mouvais doucement sur lui, tu as peur de t'être mépris sur vos sentiments. Tu lèches tes lèvres léchant au passage le pouce de Ryu. À sa phrase tu lâches un ricanement aigu signe de ta gêne te mordant la lèvre tout en baissant la tête et fermant les yeux. Son front se pose sur le tien. Tu soupires, satisfait. Ses carresses sur ta nuque te provoquent de doux frissons. Tu reprends, sans un mot, le joint qui traînait par terre et prends une taffe que tu expulses au dessus de vous. Le menton levé, tu mets ta main libre sur l'arrière de la tête de Joo pour déposer son front contre ta gorge. Tu passes tes bras autour de ses épaules. Tu le serres. Le joint dans ta main, c'est celui que tu enlaces dont tu es accroc.






illo



Love is like a blowjob,
if you have to force yourself it won't come
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de potions
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ryu Joo Han
Professeur de potions
10/4/2018, 5:01 pm


It's been a long day








+++ Il suffoquait intérieurement. Il se love contre lui, enfouie son visage dans son cou et tente de garder les esprits claires mais ça devient de plus en plus dur. Il se sent à l’étroit dans son jean, et d’avantage depuis que le plus jeune s’est mis à onduler. Il a voulu ignorer cette explosion dans son bas ventre mais il fallait bien admettre que ça devenait délicat pour lui. Ses mains caressant les fesses du plus jeune alors qu’il redresse suffisamment son visage pour venir embrasser son cou, glisser sa langue dans le creux qui semblait n’attendre que ses baisers. Il mordille sa peau sans chercher à le marquer. Pas pour l’instant, il voulait d’abord faire monter le désire en lui lentement. Le rendre si dingue qu’il lui supplierait de lui faire plus. Joo Han n’avait jamais été un amant très joueur. Il allait droit au but, ne voyant le sexe que comme un exutoire les jours où la pression était trop forte. Il était un homme, il avait des besoins et ça lui suffisait. Il n’avait jusqu’à lors jamais ressenti le besoin de plus, de partager plus, de vouloir plus. Le sexe, la jouissance pas toujours accompagnée d’un orgasme, avait fini par lui suffire. Après tout il ne connaissait rien d’autre. Tout ce qu’il pouvait lire dans les livres ou voir dans les films, cette passion et ce désir ardent, il ne la connaissait pas. Ce n’était qu’une idée fantasque auquel il n’avait jamais réellement porté d’attention, d’où du moins jusqu’à ce qu’il se découvre une réelle attirance pour le garçon … tout avait commencé quand il s’était surpris à penser à lui pendant ses ébats. D’abord fugacement puis avec plus d’insistance, jusqu’à finalement ne réussir à atteindre l’orgasme que s’il s’imaginait avec lui … Honteux d’ainsi se comporter il n’avait jamais pu lui avouer ou lui faire comprendre, mais peut-être qu’à partir de ce soir la donne pourrait changer. Et dans une idée folle il se voyait assouvir ses fantasmes avec Jae Sun, pendant une seconde il s’est senti … pousser des ailes, suffisamment pour croire qu’ils pourraient aller loin tous les deux, suffisamment loin pour changer le cours de leur relation. C’était dingue de voir à quel point l’attirance physique palpable entre eux à cet instant avait su faire tomber toutes leurs barrières en un regard. Cela faisait des mois, des années qu’ils stagnaient dans cette pseudo relation amical troublante. Pourquoi ce soir ? Etait-ce l’épouvantard le déclencheur ou cette nouvelle petite amie … ? Peut-être un savant mélange des deux qui avait fait prendre conscience à Joo Han que Jae Sun pouvait finalement lui échapper … Mais maintenant que ses dents marquaient cette peau laiteuse, il se convainc du contraire. Non, c’était là impossible que le plus jeune puisse un jour s’éloigner de lui. Ils étaient dangereusement fait l’un pour l’autre et si ce soir ils l’assumaient dans cette alcôve Joo Han savait pertinemment que la suite serait plus douloureuse à poursuivre. Mais il ne voulait pas y penser maintenant, pas quand ses soupires rauques de désirs s’étouffait contre la peau de son amant. Il presse son bassin un peu plus contre le sien et grogne de ne même pas être foutu de s’en tenir à ses limites … Il agrippe le bassin de Jae Sun et le fait bouger sur lui, l’incitant à reprendre ses mouvements d’un regard presque autoritaire où on pouvait lire l’envie pressante qu’il éprouvait pour Jae … Cette envie pressante et meurtrière. Il l’embrasse en aspirant cette fumée qui s’échappait d’entre les lèvres du plus jeune et se redresse suffisamment pour le basculer en arrière. C’est qu’il aurait pu lui bouffer les lèvres de désir. Il tire légèrement sur ses cheveux pour lui basculer la tête en arrière et revenir embrasser ce cou dont il était désormais totalement accroc.
illo


HOLD MY BREATH

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Chollima
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ho Jae Sun
Chollima
10/4/2018, 11:53 pm


It's been a long day








+++ On aurait dit qu’il savait, presque instinctivement, où te toucher. Il avait trouvé tes sweet spots. Ta peau était, à présent, si sensible que tu sentais avec ardeur chaque fois qu’il déposait sa langue sur ton cou, ou qu’il te mordillait. Tu avais même l’impression d’être totalement nu et que ses mains étaient collées directement sur tes fesses. Quand il s'était emparé de ton cou, tu en étais arrivé à un point de non retour. Tu ne doutais plus du fait que Ryu te sentais dur, toi-même tu le sentais, lui, sous tes cuisses. Tu te sentais fondre de plaisir, ne parvenant plus qu'à parler en onomatopées et soupires. < Ah… > expires-tu gémissant, désireux de tellement plus. Tu n’étais plus qu’un total mess dans ses bras. Tu étais à sa merci. Tu avais toujours préféré dominer dans toutes tes relations précédentes, partagé entre tes préférences sexuelles et, certainement, ta peur de laisser les rênes à quelqu’un d’autre. Pourtant, maintenant, ça n’avait pas d’importance. Tu te laissais simplement porter par tes envies, par l’ivresse du moment. Il pouvait te faire tout ce dont il voulait, tu ne protesterais pas ni ne lui imposerais de limites. D’ailleurs tu avais toi-même oublié tes propres limites. Il t’était si difficile de résister à cette pulsion maladive que tu avais pour lui. Tu ne voulais penser à rien ni personne d’autre. Pour une fois que tu étais là où tu devais être, n’ayant plus besoin de ton masque. Ca te faisait du bien. Vous en aviez tous les deux fini avec les mensonges et les omissions.

Ta peau si pâle marquait si facilement. Secrètement, tu voulais qu’il laisse ses marques sur toi. Une façon de faire durer cette soirée irréelle sur quelques jours encore, et de te rappeler que tu lui appartenais. Tu fais glisser ta main dans ces cheveux aussi doux que ses baisers. Tu reprends immédiatement ton mouvement langoureux quand il s’agace que tu ais arrêté. Tu te pinces les lèvres lâchant un < Mmm... >. Tu étais un joueur et voir dans les yeux de Joo ce désir inassouvi mêlé à la frustration, te mettais encore plus d’humeur malicieuse. < Tu m’avais caché ce côté despotique. > dis-tu d’un air taquin, reprenant la phrase qu’il t’avait dit tantôt. Il se redresse et t’as l’impression de perdre l’équilibre, cette même sensation quand tu te penches en arrière sur les deux pieds d’une chaise et que tu te sens tomber, pourtant ici tu ne tombes pas de haut mais tes fesses touchent lourdement le sol. Tu te mords la lèvre de désir, ne le quittant pas des yeux. Pendant qu’il te dévore à nouveau le coup, tu finis ce joint qui t’encombre une main. Tu recules, tenant doucement sa tête avec ton autre main plongée dans le creux de sa mâchoire, et tu l’embrasses passionnément et soupirant ton appétit pour lui. Ne restant bientôt plus que le filtre au bédo, tu l’écrases par terre ne lâchant pas la bouche de ton Ryu. Ta main enfin libre, tu attrapes la nuque de ton amant et appuies sa tête davantage contre la tienne. A chaque nouveau baiser la tête de Joo fait des à-coups en arrière que tu retiens avec tes mains. Tu t’arrêtes sans prévenir le laissant voulant continuer. D’un geste assuré tu retires rapidement ton sweat, entrainant le t-shirt que tu avais juste en dessous. Tu les jettes derrière toi entendant ton téléphone se cogner contre le sol. Tu lèves tes épaules et fermes un œil pensant « Oops… ». Ton téléphone avait l’habitude d’être maltraité, donc une fois de plus ou de moins… Te rendant compte de ta nudité, tu souris timidement à Ryu posant tes mains sur ton torse comme pour te cacher mais ne couvrant presque rien. Tu t’étais déjà retrouvé torse nu devant lui mais ce contexte était totalement nouveau pour vous. Tu te jauges rapidement constatant ton érection sous ton jogging. Ce constat te fait rougir. Un frisson te parcoure lorsque tu sens un vent frais qui contrastait avec la chaleur de tes joues. Tu frissonnes légèrement. Tu poses finalement tes mains sur tes cuisses. Toi qui avais toujours quelque chose à dire, tu découvrais un autre type de langage. Le silence. Tu apprécies cet instant. Vous ne faites rien. Vous profitez du silence de la nuit. Tu remontes lentement tes mains le long de tes cuisses vers tes genoux. Tu continues ton chemin, les posant sur le bas de son ventre. Tu les passes sous son haut massant sa peau. Tu y laisses une main et remontes ton autre jusqu’à son cou. Tu lui caresses du bout des doigts, fixant ton mouvement. Tu ne t’es jamais senti aussi bien dans tes baskets, autant en phase avec toi-même. Tu voudrais figer le temps, que vous soyez piégés dans les bras l'un de l'autre. C'est la tête remplie d'étoiles et détendue par la beuh que tu te sentais assez serein pour lui avouer ce que tu ressentais depuis si longtemps. < Je t'aime >.






illo



Love is like a blowjob,
if you have to force yourself it won't come
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de potions
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ryu Joo Han
Professeur de potions
20/4/2018, 9:50 pm


It's been a long day








+++ La douceur de sa peau et la délicatesse de ses gestes lui donnaient chaud. Ce torse nu sous ses yeux n avait plus rien d’innocent et d’interdit. C’était comme ouvrir la boîte de pandore. C’était frôler son corps du bout des doigts de peur de l’abîmer. Il frissonne et pose son regard brillant dune nouvelle lueur sur la peau laiteuse de son amant. Comment pouvait il être si doux et si frêle en affichant pourtant des muscles si finement ciselé. Il n’avait pas avoir honte de ce qu’il était et la façon dont il se cache gêné arracha un sourire attendri au plus vieux. Son cœur manqua un battement alors qu'il releva la tête vers lui. Si délicieux à regarder. Il glisse délicatement ses doigts le long de son bras remontant jusqu’à son épaule avant de redescendre sur son pectoraux pour venir saisir le poignet de Jae Sun et lui faire lâcher prise. Le plus jeune déposé finalement ses mains sur ses cuisses afin de mieux pouvoir attiser le désir du plus vieux qui le dévore du regard, le souffle court de savoir quel sera son proche geste … hypnotisé il suit chacun de ses mouvements avec un intérêt vif. Ses yeux parlent sur son corps un regard doux et épris. Il mordille sa lèvre retrouvant son autorité naturelle. Sentir l’érection du jeune contre la sienne le rendait totalement dingue et il avait de prendre sur lui pour s éviter de lui sauter dessus. Pourtant quand il voyait le jeune homme ainsi il n avait guère l’impression que ce dernier soit totalement contre. Et même plus. Il sourit en coin alors que Jae Sun vient l’embrasser à nouveau avec une certaine passion ce qui a le don de faire gémir Joo Han. Il avait apprit la patience. La maîtrise de soi. Joo Han avait rêvé de pouvoir devenir Auror. Pousse par cette justice que son père lui avait inculqué mais il lui fallait plus de temps avec Jae Sun. Ils auraient le temps de penser à leur avenir une fois que le plus jeune serait diplômé. Il lui fallait juste plus de lui.

 
Enivré par leur étreinte Joo Han fini par céder littéralement à ses envies et fini par basculer totalement son jeune ami sur le sol. Retenant leur chute pour éviter à son amant de se blesser il l’embrasse avec passion et s allongé sur lui sans plus de cérémonie. Ses dents marquent ce cou pour que la terre entière sache que cet homme était le  sien. Il savait pourtant au fond de lui qu'il était le sien … il plaque son bassin au sien ne voulant pas se poser plus de questions. Ni se dire que c’était l’érection d'un homme qu'il sentait sur son bassin ni même qu'il embrassait son ami de toujours. Il peut sentir la pierre froide faire frissonner Jae Sun et alors qu’il aurait pu utiliser un sort pour son confort mais c’était davantage grisant pour le plus vieux de sentir le Chollima sous sa coupe. Dans un élan de pulsions remplies de désir il glisse sa main dans le jean de son jeune amant pour venir se saisir de son membre. Plus calibré qu'il ne l'aurait cru. Ça lui arrache un petit soupire de surprise alors que Joo Han redresse son regard vers celui de Jae pour mieux apprécier l’effet qu’il avait sur lui. Il resserre sa main avant de venir faire des vas et viens langoureux et léger pour ne pas lui faire. Son souffle devient saccadé et se cale sur celui de Jae Sun. C’est si intense pour lui qu il lui suffit de fixer l’étudiant pour laisser échapper des gémissements de plaisir.
 
Bon sang qu'il a envie de lui. Même sil se retient pour éviter à Jae Sun de prendre peur, Joo Han étouffe des grognements de désirs. Il frémit et découvre totalement le membre de son amant sans quitter son regard l air de lui dire cambre toi bébé. Viens me montrer que tu en veux encore plus … il se jette sur ses lèvres en donnant des coups de poignets plus intense. Que font ils … ? Joo Han le réalisait à peine …mais bon sang qu'il aimait ça.
illo


HOLD MY BREATH

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Alohomora





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feel The Fire :: Campus de Ehwa :: Ancien Palais-
Sauter vers: