:: Campus de Ehwa :: Ancien Palais Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Starry night ❇

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Chollima
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ho Jae Sun
Chollima
29/3/2018, 8:22 pm


It's been a long day










+++ Tu regardes l’heure. < Aish… Je vais encore me faire taper sur les doigts. > Il est exactement 23h56 et tu es toujours dans ta chambre… A croire que t’aimes bien les ennuis. C’est pas comme s’il avait précisé dans son message d’y être à l’heure ?! Tu t’étais endormi sur ton devoir pour le cours de divination. Tu soupires en refermant le bouquin poussiéreux que tu lisais y piégeant tes notes. Cette journée avait été mentalement épuisante. Le fait que tu n’ais dormi que 3h la nuit précédente n’arrangeait pas les choses. Tu enfiles vite fait un sweat-shirt noir à capuche et gardes ton bas de jogging gris avant d’enfiler tes baskets blanches. Tu attrapes ton téléphone pour envoyer un rapide message < Jsuis en chemin >. Tu cherches dans ton tiroir à chaussettes une petite boite métallique que tu caches dans la poche avant de ton pull. Tu quittes discrètement ton dortoir veillant à ne pas te faire surprendre, même s’il y a bien longtemps que tu n’as plus peur de te faire chopper, tu connais tous les recoins de cette école maintenant. Tu te dépêchais de rejoindre le point de rendez-vous, tout en espérant que cette fois ce serait lui qui serait en retard. Tu montes les marches deux à deux, trois à trois. C’est une belle nuit, le ciel est dégagé et les étoiles brillantes.





illo
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de potions
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ryu Joo Han
Professeur de potions
3/4/2018, 9:22 pm


It's been a long day








+++ Il arrangeait toujours pour être à l’heure. Il était même en avance sans vouloir se l’avouer. Assis sur le rebord de la fenêtre de la tour d'astronomie il avait jeté un sort de dissimulation pour plus de tranquillité et attendait patiemment, impatiemment, le garçon. Il avait été difficile pour lui de se m’imaginer comme un simple étudiant. Au de la du simple fait qu’il s’agissait de son ami d’enfance Jae Sun était bien plus qu'il ne laissait paraître. Depuis que Joo Han avait eu vent du couple de Sun et cette fille il avait cette pointe qui ne cessait de le tiraillée dans le cœur. Le plus souvent il en riant. Trouvant la situation comique et même assez amusante. On ne pouvait pas dire que cette gamine soit un challenge pour lui mais davantage un piment pour sa propre relation avec le garçon. Il ne se sentait pas menacé pour autant il était jaloux de cette relation. Peut être que dans le fond il y voyait la ce qu’il désirait vraiment sans se l’avouer ? Que Jae Sun puisse avoir des amantes le temps d'un soir ne lavait étrangement jamais dérangé, sûrement parce qu’il avait toujours cette place unique. Mais si cette fille devenait officiellement sa petite amie qu’en était il de lui ? Il ne s'était jamais senti menacé par les femmes parce qu’il savait qu’il était l’Homme. L’unique. Qu’il était le seul mâle qui pouvait se targuer de le posséder. Parce que dieu qu’il le possédait. Il l'avait dans la peau. Il avait besoin de lui comme il avait besoin de son opium bien qu’il aimait clamer le contraire. C’était un jeu dangereux auquel ils jouaient tous les deux mais il se complaisait dans l’idée qu'à la fin ils se sortiraient vainqueurs. Il l'attendait encore et plus les secondes défilaient plus il s’agaçait. Il avait du mal à admettre que sil était arrivé en avance c’était parce qu'il était impatient … et il ne pouvait s’empêcher d se dire que si le garçon était en retard c’était parce qu’il était occupée avec sa petite amie … la jalousie le bouffait même s'il aimait montrer le contraire. Alors quand il entend les pas du garçon sur les pierres de l’escalier u sourire mauvais étire ses lèvres et il s'avance vers lui. Il ne lui Faut qu’une seconde pour l'attirer contre lui par la nuque et le plaquer au mur. « t’es en retard. » lui soufflé t il de sa voix grave … son croise perçant croise le sien et comme à son habitude il arbore cette expression tranquille et un brin moqueuse. Son ventre pressé contre le sien il lui griffe doucement la hanche avant de se redresser en sortant le joint de sa poche. Il se rassoit sur le rebord de l’alcôve l'air de rien bien qu’il s sente enfin satisfait. D’ailleurs le petit sourire en coin qu’il affiche est plus ravi qu'à l'ordinaire.
illo


HOLD MY BREATH

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Chollima
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ho Jae Sun
Chollima
4/4/2018, 12:25 pm


It's been a long day








+++ C’est à peine remarquable mais tu sens ton cœur battre un peu plus fort chaque secondes pourtant ce n’est pas parce que tu coures presque pour arriver à la tour d’astronomie. T’arrives en haut des escaliers, sentant que l’a personne que tu attends de voir t’attend depuis bien plus longtemps. Tu n’as pas le temps de réagir que tu le sens tout contre toi. Sans trop comprendre pourquoi, tu aimes cette sensation. Surement son parfum ? Une odeur musquée mais douce mélangée à une légère odeur de pavot. Son regard bleu transperce tes yeux. < Je sais monsieur Ryu, mais j’ai un billet d’excuse. > Tu ricanes, amusé de ta propre blague. Tu aimes le taquiner, le prenant seulement pour ton prof.

Lorsqu’il lâche son emprise, ton corps se détend entièrement tout en expirant l’air resté bloqué dans tes poumons. Tu t’assoies doucement à côté de lui, ne le regardant pas mais fixant l’horizon. Tu poses tes bras sur la rambarde au dessus de ta tête. < Je me lasserais jamais de cette vue… > Tu tournes la tête vers lui un sourire timide se dessinant petit à petit. Tu parlais peut être de la vue qu’offrait la tour d’astronomie mais ce n’était pas la seule dont tu ne te lasserais jamais. Tes yeux pétillent fixant son beau visage. Tu baisses tes yeux, regardant le joint qu’il tient dans la paume de ses mains. < Tu as pensé à tout, mais moi aussi. > Tu sors la boite métallique de ta poche avant et l’ouvres. Dedans renfermait du tabac, des feuilles/filtres, un zippo, celui que Joo t’avait offert il y a quelques années de ça, et une barrette de shit. < J’ai amené toute ma panoplie. > Tu laisses échapper un gloussement enfantin. Tu attrapes délicatement le zippo entre tes doigts. Tu prends un instant pour le regarder, sentant son poids alourdir ta main. C’était surement l’objet le plus précieux que tu devais posséder. Tu avais tendance à t’attacher sentimentalement à des objets. Et celui-là te rappelait la personne que tu préférais au monde. Avoir ce briquet avec toi c’était comme avoir Joo tout le temps avec toi. Tu tends ta main pour déposer le briquet dans celle de ton meilleur ami. < Allumes moi ça, et que ça saute. > Tes doigts s’attardent sur la main de Joo. Elle est douce, tu penses. Tu finis, à contre cœur, par l’enlever. Tu poses la boite à ta gauche et t’allonges lourdement sur le dos. < Ahhhhhhh > tu soupires. Tu croises tes bras derrière ta tête. < Bon alors, racontes moi ta journée. >





illo
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de potions
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ryu Joo Han
Professeur de potions
4/4/2018, 2:01 pm


It's been a long day








+++ Tous ces signes imperceptibles, ces regards un peu trop long,  ses caresses au détour d’un couloir alors que leur doigts se frôlent et cette façon qu’ils avaient de toujours s’arranger pour rester seul dans une pièce, même quelques secondes.  A croire que Joo Han avait fini par se lever le matin avec cette envie pressante dans le creux du ventre, l’enivrement de ne vouloir vivre que pour cette passion et cette tension qui l’attirait inévitablement vers le plus jeune. Ehwa est l’une des meilleures écoles de Magies mais la vérité c’est qu’il désespérait à l’idée de quitter le plus jeune homme. Après avoir passé sa vie avec lui entre ses murs comment est-ce qu’il aurait pu simplement partir en le laissant derrière lui ? Ils étaient liés bien que personne ne puissent réellement le voir, ni même le comprendre. Comment le pourraient-ils ? C’était une relation si complexe, de celle qui vous coupe le souffle, qui vous fait haïr l’amour autant qu’il vous rend esclave et demandeur. C’est comme souffrir mais y prendre goût … c’est comme devenir accroc à la douleur, avec ce sentiment si intense dans le creux du cœur, qu’on se sentirait sans vie si on venait à le perdre … Il esquisse un petit ricanement à la remarque de Jae Sun. Il fallait admettre que le plus jeune avait de l’humour, le genre qui séduisait Joo Han tout du moins, un brin provocateur et moqueur. Il aurait eu envie de le bouffer à cet instant mais préféra se reculer. Quand l’enfant vient s’asseoir à côté de lui Joo  Han soupire d’aise sans même s’en rendre compte et tourne le visage vers lui alors qu’il sort sa boite. Boite éternelle qu’il reconnaitrait entre mille. Il devrait le punir pour ça, sanctionner sa maison, le garder en retenu, le renvoyer même de l’école. Cette simple soirée représentait tous les interdits de l’école, de la société mais Joo Han n’en avait que faire.

 
Il laisse son regard se glisser sur le corps allongé de Jae Sun et se demande pendant une seconde ce que lui ferait s’il venait glisser sa main sous son haut pour venir caresser son ventre. Mais il est bien vite tiré de ses pensées par la remarque du garçon. Sa journée ? Rien qu’il ne faudrait aborder ce soir à vrai dire. Il se détourne pour s’adosser au mur et remonte ses jambes pour les plier contre lui, mais se ravise pour les passer par-dessus Jae Sun. L’emprisonnant sans le toucher sous ses jambes. Il plaque sa tête contre le mur et renifle doucement. « J’ai cru comprendre que les félicitations étaient de mise ? » amorce-t-il l’air de rien, pourtant son regard se fait perçant et un brin accusateur. « Qui aurait cru que tu puisses réussir à te mettre en couple hein ? » sourit-il un brin moqueur mais laissant croire à de la taquinerie plus que de l’agacement. La façon dont se pinçaient ses lèvres et dont brillait son regard lui laissait entendre : j’espère au moins que tu as honte de l’afficher face à moi. Il allume son joint qu’il fixe pour se forcer à détourner les yeux, laissant le plus jeune en rouler un nouveau qu’ils pourront partager et recrache la fumée par le nez. « Comment était ton cour de défense ? » finit-il par souffler en baissant son regard vers Jae Sun. Orion lui avait signifié combien ça avait été dur pour ses élèves de faire face à leur plus grande peur et il craignait, comme d’habitude aux répercussions que ça pouvait avoir sur certains étudiants … 
illo


HOLD MY BREATH

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Chollima
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ho Jae Sun
Chollima
4/4/2018, 6:39 pm


It's been a long day








+++ Tu te sens si bien à ses cotés. Pourquoi est-ce que tu devrais partir ?! Ton cœur se serrait lorsque vous vous éloigniez l’un de l’autre, devant regagner chacun de votre coté vos chambres, vos amis, votre famille, vos vies. Tu voulais être avec lui, tout simplement. Pourquoi ça devait être si compliqué ? On t’avait déjà dit que tu ne devais pas faire ta vie en fonction de tes amis. La personne ne l’avait pas dit ainsi mais, toi, t’avais entendu « ils seront un frein » et c’est bien là où elle voulait en venir. Tu lui avais répondu « Je sais. » sans même y réfléchir. Mais après coup t’y avait repensé, et aujourd’hui plus que jamais tu te rendais compte de la bêtise de ces paroles. Certains font leur vie en fonction de leur travail, la plupart en fonction de leur conjoint et familles, alors pourquoi c’était si stupide de vouloir faire ta vie en fonction de ton ami, ton meilleur ami même. Il était prof ici, et toi tu allais bientôt finir tes études à Ehwa. Vous seriez à nouveau séparés. C’est tout ce que tu craignais. Il te donnait envie de te lever le matin, de veiller le soir, de sourire pour le faire sourire. Tu ne voulais juste pas le quitter, ça t’était impossible. Tu l’aimais trop.

Tu savais que Joo aimait ton côté taquin alors tu en jouais d’autant plus. Tu adorais ce petit regard narquois qu’il te lançait et ce sourire en coin auquel tu avais droit à chaque fois que tu le piquais. Il était plein de malice et ça t’attirait inlassablement. Vous étiez détendus vous sentant hors de portée de tous. Tu savais que si quelqu’un vous surprenait s’en était fini de vous mais ce goût de danger t’excitait terriblement. Il plaça ses jambes faisant un pont autour de toi. Tu te surprends à les admirer. Tu ne peux t’empêcher d’établir un contact. Donc tu te redresses posant tes mains sur ses genoux et posant ta tête sur tes mains. « Des félicitations » tu ne comprends pas de quoi il parle. Tu tournes rapidement ta tête vers lui l’air étonné. Il parle de ta meuf. < Ahh… Je comprenais pas de quoi tu parlais. > Tu lui fais son plus large sourire. < Qu’est ce qu’y a ? T’es jaloux ?! > Tu élargie encore plus ton sourire. < T’as peur que j’ai moins de temps pour toi ? Tu sais, j’aurais toujours le temps pour nos escapades nocturnes… Et promis, la prochaine fois je serais à l’heure. > C’est ce que tu dis toujours.

Tu l’observes allumant son joint. Il était si beau. Ses lèvres rosies étaient légèrement pulpeuses et la fumée se dégageant de son nez enlaçait son visage. On aurait dit une œuvre d’art. Tu détournes le regard avant qu’il ne te surprenne à l’épier. Tu mélanges le tabac avec le shit et tu réussis à rouler le joint sans difficultés. T’as l’habitude maintenant. Le sujet qui fâche tombe, ton cours de défense. Tu inclines la tête sur le côté. Tu as ce petit réflexe quand quelque chose t’embête ou te préoccupe. Ne répondant pas tout de suite, tu lèches délicatement du bout de ta langue la feuille. Tu as fini de rouler ce joint. < Je crois qu’il est un peu trop dosé > Souffles tu. Tu prends le joint que Joo te tend. Tu prends une taffe. Même si tu n’aimais pas le montrer, tu étais sensible empathique et Joo le savait, il te connaissait par cœur. < C’était… Bizarre… > Tu cherches tes mots. Tu poses ta joue à nouveau sur les genoux de Joo. Tu le regarde, sans craindre d’être trop insistant cette fois. < Pourquoi est-ce qu’il a fait ça ? M. Choi… Je veux dire, pourquoi on a dû faire ça devant tout le monde ?! > Tu savais que t’avais peur du jugement des autres mais tu ne savais pas vraiment pourquoi, pas vrai ?






illo
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de potions
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ryu Joo Han
Professeur de potions
4/4/2018, 8:32 pm


It's been a long day








+++ T’as peur que j’ai moins de temps pour toi ? L’élan de jalousie et de rage qui lui vrille le cœur lui fait lever les yeux lentement vers lui. Il n’affiche aucune émotion apparente, il perd son rictus moqueur et son regard se fait froid et peu joueur. Il le fixe quelques secondes ne pouvant s’empêcher de l’imaginer coucher avec sa petite amie. Manquer leur rendez-vous pour elle, et  passer son temps libre avec elle … Ce n’était même pas simplement le fait de le savoir le faire passer au second plan qui l’enrageait c’était la simple existence de cette fille qui lui faisait vriller l’esprit. Lui tenir la main. Sentir son parfum. La faire rire. La serrer contre lui. Il fixait ses lèvres qu’elle avait déjà dû souiller un trop grand nombre de fois à son goût. Il serre les dents et détourne le regard sans entrer dans son jeu. Pas cette fois. Il la détestait, elle et son air faussement innocent, elle et ses grands yeux qui lui donnaient un air si stupide. Que pouvait-il lui trouver ? Tenait-il vraiment à elle ? Ou cherchait-il à se réconforter en s’affichant comme le sorcier qu’il devait être aux yeux des autres. Son cœur manque un battement tout de fois quand le plus jeune le touche, s’appuie ainsi sur ses jambes. C’était à cette distance qu’ils étaient enfin entiers. Levait-il aussi son regard de lapin attachant vers cette … trainée. Et ce petit mouvement de tête qui avait le don de te défoncer le cœur te ferait gémir de frustration. O dieu qu’il tient à ce gosse. Et il se maudirait de lui accorder autant d’importance, mais l’ignorer pourrait le faire crever. Il détourne les yeux sur son joint et l’écoute. Même le timbre de sa voix était un baume à son cœur. Il tique à ses mots, il s’en doutait, il le connaissait assez pour savoir qu’il avait mal vécut la séance. Sa première volonté était de le protéger mais il savait qu’il n’aiderait jamais le jeune homme en agissant ainsi … Il fallait que Jae Sun apprenne de lui-même pour être à même de pouvoir affronter les situations futur … surtout si la guerre éclate à nouveau.

 
Il appuie sa tête contre la pierre et plisse ses yeux pour le regarder sous ses cils. La façon qu’il a de rouler son joint, de lécher le papier, de lécher la commissure de ses lèvres quand il était concentré avant le don de faire craquer Joo Han. Il aurait pu rester à l’admirer ainsi de longues secondes, minutes, heures, parfois même il se surprenait à le regarder de loin, ses yeux posés sur son torse qui se soulevait au rythme de sa respiration, au rythme de ses éclats de rire … Il n’avait pas peur qu’on les surprenne, parce qu’il avait cette folie de se dire qu’ils étaient invincibles quoiqu’il arrive. Il se redresse légèrement pour s’asseoir plus confortablement. Tente de chasser cette fille de son esprit pour ne pas gâcher la soirée et fixe Jae Sun. Il le voyait si … fragile à cet instant. Une poupée qu’il aimerait prendre contre lui. Il vient caresser sa joue doucement, lui apportant un peu de se chaleur. « Pour que tu puisses affronter ta peur quoiqu’il arrive, sans barrière sans retenu. Il travaille sur vos émotions, utilise tes émotions pour faire grandir ton pouvoir. » Mais Jae Sun le savait qu’il manquait de lâcher prise. Il en fallait du courage pour se jeter dans le vide et c’était chaque fois ce à quoi ils étaient confrontés au cours de leur apprentissage. Joo Han lui répétait souvent je suis jamais loin … et s’il fallait il aurait débarqué dans cette salle de cours pour éloigner cet épouvantard de Jae Sun, lui-même. Il passe son pouce sur le coin de ses lèvres et croise son regard. « Il avait quelle forme ton épouvantard … ? » finit-il par lui demander avant de récupérer le joint qu’il porte à ses lèvres. Il recrache la fumée et murmure une petite incantation pour que la fumée prenne la forme d’un Pheonix qui s’évapore. 
illo


HOLD MY BREATH

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Chollima
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ho Jae Sun
Chollima
4/4/2018, 11:13 pm


It's been a long day








+++ Un frisson te parcoure l'échine. Tu avais déjà remarqué qu’il n’appréciait pas ta copine. Il  l’avait en cours. Elle était studieuse et intelligente, elle ne dérangeait jamais la classe donc tu ne savais pas trop ce qu’elle avait bien pu lui faire. Se connaissaient-ils en dehors ? Impossible, tu l’aurais su. Tu aurais voulu lui demander ce qu’il avait contre elle mais ce n’était pas le moment. Ce regard noir, tu avais eu l’occasion de l’apercevoir mais les rares fois où il l’avait eut, il avait mieux valut fuir vite et loin. Tu te demandais quel acte avait mérité une telle haine et un tel mépris. Une idée te vient. S’il apprenait à la connaitre, peut être qu’il changerait d’avis à son sujet. Peut que dans un contexte différent que celui de prof/étudiant rendrait les choses plus faciles entre eux ? Tu pourrais les présenter ? Non. Enfin… Pouvoir, tu pouvais mais vouloir, ça c’était autre chose. Joo était à toi. Ca n’avait aucun rapport avec de la jalousie ni de la peur de le perdre, tu ne voulais juste pas le partager, c’était de la possession pure et dure. Du moins c’est ce que tu pensais. En réalité, c’était bien plus que ça. Il était à toi pour une seule et unique raison et plus les jours passaient, plus le voile que tu avais toi-même placé devant tes yeux glissait.

Quand tu étais avec lui, tu pouvais être enfin toi-même. Tu lui faisais pleine confiance et à juste raison. Tu pouvais tout lui dire sans qu’il ne te juge. Il était le seul à qui tu pouvais ouvrir ton cœur. Alors, sans hésitation, tu délies ta langue et soulages tes pensées. Ce contact sur ta joue est si doux et paisible que tu fermes les yeux. Tu sens qu’il t’observe avec compassion. Il n’a pas besoin de dire quoique ce soit pour que tu te sentes instantanément mieux.
« Pour que tu puisses affronter ta peur quoiqu’il arrive, sans barrière sans retenu. Il travaille sur vos émotions, utilise tes émotions pour faire grandir ton pouvoir. » Ces paroles étaient sensées mais ce cours-ci avait su toucher au cœur d’une plaie ouverte. Vous restez un instant en silence, lui t’admirant et toi savourant le toucher de sa main, son doigt presque sur ta bouche. Tu poses ta main sur la sienne et entrelaces vos doigts.

< Des gens de ma classe, ils chuchotaient. Ils disaient des trucs à propos de moi, mais je sais pas quoi, j’entendais pas. J’me demande même s’ils disaient vraiment quelque chose. Y avait mon frère aussi, et sa meuf. J’avais l’impression qu’ils s’inquiétaient pour moi… > Tu fais une pause. Malgré le fait que tu saches que tu puisses tout lui raconter, ça n’en est pas plus facile pour autant. < Et mes parents… Ils… Je sais pas… Ils avaient l’air en colère et déçus… Surtout déçus, méprisants même, comme si j’avais fait quelque chose de mal. > L’épouvantard n’avait pas prit la forme de Joo. Ca t’étonnait qu’il n’ait pas été dans le lot puisqu’il était l’une des personnes les plus importantes de ta vie. Tu croyais avoir peur du jugement des autres en général mais en réalité ce dont tu avais le plus peur c’était qu’on découvre un secret en particulier. C’était Joo. Joo était ton secret, tes sentiments pour lui. Tu regardes avec émerveillement la fumée. Te sentant allégé d’un poids, ton sourire retrouve sa place.






illo
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de potions
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ryu Joo Han
Professeur de potions
4/4/2018, 11:48 pm


It's been a long day








+++ Si Joo Han avait su ce que tramait Jae Sun il l’aurait tout de suite arrêté. Il ne haïssait pas cette fille pour ce qu’elle était, mais pour ce qu’elle était aux yeux de Jae Sun. Il aurait continué à l’ignorer et ne pas lui accorder d’importance si sa nouvelle lubie n’avait pas été de toucher à son … à … lui. Il tire une nouvelle latte en fermant les yeux imaginant la scène et se demandant ce qu’avait pu ressentir Jae Sun devant eux … Ses proches le reniant, déçu, le repoussant. Il réalisait à quel point qui il était devenait un fardeau pour le plus jeune … Plus il grandissait plus l’homme qui tentait d’enfouir au fond de lui se débattait et Joo Han regardait ce spectacle impuissant. La seule chose qu’il pouvait faire c’était de lui attraper le visage et de l’embrasser pour lui faire taire ses craintes … Maintenant qu’il avait une copine en avait-il toujours le droit ? A l’instant où il se pose la question il lève son regard vers le plus jeune et esquisse un sourire en coin évidemment que oui. Il tire une nouvelle latte et recrache la fumée en forme de dragon avant de baisser son visage vers celui de Jae Sun. Il remonte sa paume chaude jusque dans les cheveux du garçon. Joo Han est le plus souvent silencieux. Il ne parle pas souvent, parce qu’il déteste le superflu.  Il ne parle que lorsqu’il a quelque chose à dire. Il déteste les gens bavards et pourtant il pourrait passer la nuit à écouter Jae Sun parler. C’était paradoxal. Tout ce qu’il pouvait détester il l’aimait chez le plus jeune. Tout ce qui l’insupportait paraissait presque agréable chez Jae Sun. Ca le troublait autant que ça l’intriguait …

 
Il l’attire doucement contre lui et passe un bras autour de ses épaules, les lovant ainsi dans l’alcôve, la lune les éclairant. « Les gens n’ont pas le pouvoir de te détruire. » lui murmure-t-il avec tant de sagesse qu’il aurait presque marqué ça sur sa pierre tombale. Joo Han savait que Jae Sun le savait aussi mais qu’il ne pouvait rien contre cette crainte qu’il ressentait face au regard des gens. C’était beaucoup trop douloureux pour lui de voir les gens le regarder de haut, le juger. Pire encore, de voir sa famille déçue et ne plus l’aimer … Pourtant ce soir c’était dans ses bras qu’il était … Et Joo Han n’aurait changé ça pour rien au monde … Il lui fait tirer une latte, voyant ainsi le joint incandescent briller dans la nuit. « La première fois que j’ai dû faire face à un épouvantard la boite m’a sauté dessus et m’a coulé au sol entre quatre planche. J’étais incapable de bouger pourtant sa matière n’est pas palpable, j’aurais pu tendre le bras facilement mais j’étais … figé. La peur m’a submergé et je n’ai pas pu respirer. J’arrivais à peine à prononcer le sortilège … mon professeur a dû intervenir. » Il n’avait pas honte d’avoir ainsi échoué pour la première fois mais il se souviendra toujours de la première fois qu’il avait dû faire face à sa plus grande peur. Mourir ensevelit vivant. Pourtant quand il y réfléchissait il avait l’impression que son épouvantard avait changé, et qu’il aurait pu prendre les formes de Jae Sun le quittant, ou pire encore quitter la vie. à cette pensée il resserre un peu plus son bras autour de lui et tire une latte. Il baisse son visage vers celui du garçon qu’il relève vers  le sien et approche ses lèvres lentement pour venir lui souffler la fumée contre sa bouche. Bouche qu’il frôle de la sienne la gorge nouée. « Tu es plus fort que tout le reste … » lui assure-t-il croisant son regard vers lequel il louche légèrement. Il ne s’écarte pas. Ni quand il a fini de lui souffler cette fumée, ni quand il sent ses lèvres frôler maladroitement celle de Jae Sun. Après tout il est à lui. 
illo


HOLD MY BREATH

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Chollima
avatar
Alohomora
Voir le profil de l'utilisateur




Ho Jae Sun
Chollima
5/4/2018, 7:45 pm


It's been a long day








+++  Tu avais toujours adoré qu’on passe la main dans tes cheveux, mais quand c’était Joo… c’était intense, tu te sentais électrisé. Ses longs doigts entouraient l’arrière de ton crane, son pouce caressant tendrement ta tempe. Il t’attire vers lui avec tant de facilité. Tu te laisses faire, tu le laisserais tout te faire. Tu poses une main par terre et l’autre sur le haut de son ventre pour te stabiliser. Vous n’êtes qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Tu ne le pensais pas mais lorsqu’il te réconfortait ainsi, ses paroles faisaient leur chemin dans ton inconscient et progressivement tu avais  davantage confiance en toi. Tu lui souris en guise de réponse. Tu tire sur le joint qu’il te tend, tu sens la chaleur de sa paume sur ton menton. Tu penches la tête en arrière exposant ta pomme d’Adam et recraches la fumée en petits ronds. Tu l’écoutes raconter son expérience. Tu aurais voulu le sortir de cette cage, tu aurais voulu le prendre dans tes bras et l’embrasser pour le calmer, lui dire que tout irait bien. Mais Joo avait raison, ils devaient affronter leurs peurs et ça signifiait le faire seul. Tu sens déjà les effets du joint. Ta tête se fait plus lourde mais plus légère. Ta bouche est entrouverte et tu aspires la fumée que Joo expire. Ses lèvres son si douces. Tu envies toutes les cruches qui ont pu les toucher, les lécher, les mordre. Tu veux remonter ta main sur son torse, agripper sa nuque, fourrer ta langue dans sa bouche. « Qu’est-ce qu’il m’arrive ?! » tes pensées refoulées font surface, enfin. Tu réalises ton attirance pour Joo, l’effet que personne d’autre ne te fait, les pulsions auxquelles tu voudrais céder. Pourtant tu n’es pas encore prêt… Prêt à les assumer. Qu’en penserait tes parents, n’est-ce pas ? Et ton frère ? Et Ryu… ? Tu recules alors ta tête, arrachant tes lèvres aux siennes. Tu baisses les yeux vers le joint et sans un mot tu  reprends deux taffes d’affiler. < J’ai pas réussi du premier coup non plus… J’avais l’impression de me noyer, qu’on m’attirait vers le fond. > Tu fermes le poing, serrant le t-shirt de Joo par la même occasion. < Mais ensuite… > Tu hésites. Aurais-tu le droit de lui dire, maintenant que tu savais ce que tu ressentais ? < J-j’ai pensé à toi… Que si t’avais été là, tu m’aurais dit que tout irait bien, donc… J’ai récité la formule et ça a marché. > Même quand il n’était pas là, Joo était toujours avec toi. Tu ne veux pas qu’un silence s’installe alors tu enchaines < Et toi ? T’as mit du temps à y arriver ? >






illo
Revenir en haut Aller en bas
Alohomora





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feel The Fire :: Campus de Ehwa :: Ancien Palais-
Sauter vers: